Brunch dans le jardin

&

"Tempête dans un verre d'eau"

Cie Tac Tac

Un dimanche à la campagne !

13H00 > Brunch dans le jardin

15H00 > Tempête dans un verre d'eau

Cie Tac Tac (31)
Théâtre d’objet / Tout public-famille  +6ans / Durée : 0h50

Mise en scène : Marie Carrignon
Ecriture : Marie Carrignon, Clément Montagnier
Jeu : Clément Montagnier
Scénographie :
Fabrizio Cenci
Création sonore :
Valentin Basse

Partenaires :

Théâtre de Cuisine – Pôle Théâtre d’objet – Marseille (13) / Marionnettissimo – Tournefeuille (31) / Théâtre Massalia – Scène conventionnée d’intérêt national Art, Enfance et Jeunesse – Marseille (13) / Le Totem – Scène conventionnée Art, Enfance et Jeunesse – Avignon (84) / Le Périscope – Scène conventionnée d’intérêt national Art et Création, Arts de la Marionnette – Nîmes (30) / Théâtre à la Coque, Centre national des Arts de la Marionnette – Hennebont (56). Soutiens : Conseil Départemental de Haute-Garonne I/DRAC Occitanie – Conseil Régional d’Occitanie / Occitanie en scène.

Crédits photo : H. Bossy

Solo apocalyptique pour un comédien insulaire, son ami William S. et beaucoup de tempêtes.

Quel livre emmèneriez-vous sur une île déserte après la fin du monde ? Nous, on prendrait « La Tempête », parce qu’à nos yeux, Shakespeare est le meilleur des compagnons. Sous ses apparences de comédie légère et enlevée, « La Tempête » est le récit d’un homme oublié du monde, Prospéro, déchu et exilé par son frère avec sa fille Miranda. Mais Prospéro grâce à la magie des livres peut maitriser les esprits et les éléments !

Un conférencier pas du tout académique nous fait partager sa passion pour « La Tempête » de William Shakespeare. Il nous embarque sur son île imaginaire où des tempêtes apocalyptiques font ressurgir ses souvenirs d’enfance et notamment l’image de son frère. Avec maladresse et conviction, il mêle tragédie personnelle et comédie shakespearienne. Avec « Tempête dans un verre d’eau », la compagnie TAC TAC explore aussi les objets-rebuts, ceux que l’on trouve sur la plage après la tempête, ceux qui resteront après la fin du monde. En faisant de ces objets « épaves » des partenaires de jeu, elle revient aux bases du théâtre d’objet et interroge notre société de consommation.

Aventureux, facétieux et sensible, Clément Montagnier nous immerge avec bonheur dans sa tempête à coup de verres d’eau, playmobils et canettes en aluminium…!